top of page
Rechercher

Plate des marais, comment entretenir ma barque ?

Tout ce que vous devez savoir pour entretenir votre barque.


Entretien d'une plate ou barque


Une plate ou barque, de part la nature du bois qui constitue sa structure, aura une durée de vie plus ou moins longue. Généralement, le pin maritime plus utilisé pour la fabrication ainsi que le chêne pour les membrures. En fonction du choix des planches et de leur degré de séchage la barque aura une stabilité mécanique et une étanchéité très variables.


Un bon entretien améliorera nettement la durée de vie d'une barque : environ 15 à 20 années de bons et loyaux services, mais seulement une dizaine d’années si négligence. Les conditions atmosphériques ont aussi leur rôle à jouer.


Les tâches courantes :


Vider régulièrement l'eau accumulée, surtout après de fortes pluies, car la barque risque de couler. L'idéal est de conserver environ 5cm d'eau au fond de ce qui correspond à l'épaisseur des membrures. Donc, toujours avoir une écope (découpée par exemple dans un bidon 5 L d'eau déminéralisée ou de lessives) à portée de main. Pendant la période estivale, protéger les extrémités de la sole avec du carton, ou mieux, de la canisse de roseau ou de bambou fendu. Le soleil chauffe considérablement le bois sombre et mat, d'où le risque d'éclatement sur cette zone.

Pour le confort d'utilisation, il est bon de passer un coup de brosse sous la ligne de flottaison afin d'éliminer les micro-algues qui s'y accrochent. Non seulement cela évite la propagation de champignons dans le bois mais la barque évolue plus facilement.

Le passage de la balayette sera apprécié ainsi que l'élimination de la boue et autres détritus qui s'accumulent dans les angles ainsi que dans les passages d'eau aménagés à l'angle des membrures.* Une petite spatule ou une brosse à dents sont fort utiles.


…Le goudronnage annuel


La principale opération d'entretien annuel est le goudronnage. La barque sera immobilisée 8 à 10 jours. On effectue ce travail en été pour favoriser le séchage.

Prévoir un espace de 8X4m, abrité par une grande bâche pour éviter pluie et soleil direct. Se munir de ; balayette, brosse à chiendents, spatule, serpilliere, seau, éponge, pinceau large, white spirit, chiffons, gants,, récipient pour nettoyage, quatre rondins de 1,50m.

Avant de sortir la barque de l'eau, brosser-gratter et nettoyer-rincer tout l'intérieur. Observer les points faibles. A trois ou quatre personnes, sortir et retourner l'embarcation, la poser sans choc sur les 4 rondins répartis de manière équilibrée sans provoquer de torsion.


Procéder au nettoyage complet du dessous. Ne pas hésiter à utiliser la spatule pour éliminer les parties friables de l'ancien goudron.

Cependant, ne pas exécuter cette opération de manière agressive pour le bois. Pour cela utiliser une vieille spatule un peu émoussée. Vérifier l'état des joints entre chaque planche de la sole et notamment l'assemblage avec les bordées. On peut tester avec une pointe ou une lame les points qui semblent fragiles. Laisser sécher le bois environ 48h.

S'il y a nécessité de calfatage, ceci est valable pour des fentes de 4 à 10 mm: bien gratter, dépoussiérer et introduire du feutre ou de la filasse imprégnés de goudron. S'aider de la spatule. Il est conseillé de poser des bandes de zinc, en

plus, sur les fentes les plus larges. Dans ce cas, préparer des bandes de zinc de 4,5 cm coupées à la longueur désirée, que l'on pré-perce en quinconce avec une pointe ronde tous les 4 cm.

Avant de fixer les bandes, poser une bande de feutre de 4cm de large copieusement imprégnée de goudron. Le zinc sera cloué avec des pointes de zinc de 14 mm maximum. Utiliser une petite pince courbe pour tenir la pointe; cela évite

de se taper sur les doigts ! Il ne faut pas mettre des pointes plus longues, sinon cela provoque une amorce de déchirure du bois, à la manière des pointillées des timbres-poste.


L'opération de goudronnage se fera sur un bois parfaitement sec. Prévoir un abri sûr, car en été l'orage gronde... Passer la première couche, laisser 24h de séchage, puis la deuxième. La qualité du goudron employé influencera le degré de

protection et sa durée. On peut estimer à 4 litres la quantité nécessaire pour une barque de 5m.Retourner la barque pour l'application interne en réitérant si nécessaire le calfatage-zingage.


Les passages d'eau sous membrures sont à soigner particulièrement. Vérifier les nœuds dans le bois qui peuvent éventuellement s'éjecter de leur cavité. Dans ce cas, recouvrir d'une petite plaque de zinc.


En période de forte chaleur, l'ombre d'un arbre en plus de la bâche atténuera un séchage excessif du bois, qui entraînerait une contrainte mécanique et parfois des entrebaillements importants dans les fentes existantes.

Il existe des produits bitumeux à grande élasticité, visqueux, restant toujours souples. Ces produits non polluants sont particulièrement adaptés au traitement des

fentes. D'autres se prêtent davantage à une large application sur les surfaces. Notre

association pourra vous conseiller dans le choix du produit adapté à votre cas spécifique.

Respecter le milieu aquatique et attendre le séchage complet de la deuxième couche. Des plaques huileuses autour de la barque indiquerait un mauvais séchage.

A la remise à l'eau de la barque il est toujours possible qu'une petite quantité d'eau

s'infiltre, mais le bois en regonflant doit colmater le problème. Sinon… !


Pascal Brazeau

7 vues0 commentaire

コメント


bottom of page